Le parasitisme, focus sur un mal qui s’étend

On aurait pu penser que de supprimer les offres illégales des moteurs de recherche généralistes permettrait aux offres légales de pleinement reprendre leur place.

C’était sans compter sur un phénomène qui a explosé en 2020 : le parasitisme.

Le parasitisme est une technique employée par des escrocs qui profitent de la notoriété des films afin d’attirer les internautes et de réorienter le trafic de leur site web vers une plateforme SVOD douteuse qui les rémunère en retour par un système d’affiliation.

Une méthode éprouvée

Les sites web des escrocs proposent souvent une page d’accueil intégrant les affiches de tous les films nouveautés, même ceux pas encore sortis en salle, et ils sont nombreux actuellement.

Les pages dédiées aux films intègrent affiches, synopsis, bandes annonces, parfois de faux commentaires, et surtout un beau lecteur vidéo avec un irrésistible bouton “Play” !

Une fois la vidéo lancée, la frustration arrive vite puisque les 20 premières secondes de générique se terminent invariablement par l’ouverture d’un panneau qui nous invite à nous inscrire “gratuitement”.

L’inscription se passe ensuite après redirection vers la fameuse plateforme SVOD, qui semble posséder plusieurs noms de domaine très différents, sans doute pour contourner des mesures de blocage mises en place par des logiciels d’anti-hameçonnage.

Il y est promis entre autres : “Accès illimité à plus de 20 millions de titres. Gratuitement! Vous ne vous ennuierez plus jamais.”

Nom, prénom, email, et toutes les informations de la carte Visa y sont demandés dans une seconde étape. Les messages sont clairs, les informations de paiement ne sont absolument pas demandées pour prélever de l’argent, mais pour vérifier votre nationalité…

L’abonnement standard est proposé pour €0.00, avec une note d’appréciation de plus de 4 étoiles sur 5 basé sur plus d’un million d’avis clients… Notre recherche d’avis sur internet concernant cette offre SVOD était plutôt de 4 avis pour une note sans appel de 0/5.

Cette plateforme SVOD, d’origine tchèque selon les mentions légales, a un catalogue de quelques centaines de films inconnus, et ne propose bien évidemment pas les œuvres recherchées par les internautes en premier lieu. Certains des films proposés sont aussi disponibles, vraiment gratuitement cette fois, sur des chaînes YouTube dédiées aux nanars.

Proximité avec le monde pirate

La frontière entre les sites pirates et les sites parasites est très mince puisque certains sites pirates intègrent aussi des liens vers cette plateforme SVOD. D’autres sites pirates se convertissent totalement au parasitisme en abandonnant la mise à disposition de contenus piratés.

Les sites parasites utilisent parfois des noms de domaine qui laissent penser à une activité légale, pas forcément liée à la VOD. L’imagination des escrocs est grande, voici quelques exemples :

  • atlasculturelpaca.fr -> “Atlas Culturel Provence-Alpes-Côte d’Azur”
  • mulhouse-aspa.fr -> “Mulhouse Association Sportive de Patinage Artistique” 
  • allocine.live -> No comment

Lorsqu’ils ne souhaitent pas gérer l’hébergement de leur site, et sans doute par souci d’efficacité et de rapidité, les escrocs font appel à des services de blog reconnus tels que blogspot, over-blog ou tumblr pour créer et héberger leur site.

D’une manière générale, les sites parasites sont assez bons en technique de positionnement dans les moteurs de recherche généralistes tel que Google Search. La recherche d’un film peut vous amener à rencontrer des liens menant vers ces sites parasites en première page de résultat, au milieu des offres légales.

Blue désindexe et supprime

En 2020, face à la recrudescence de ces sites et l’inquiétude montante de nos clients ayants-droits, nous avons étendu notre service de protection phare en y ajoutant :

  • La désindexation des offres parasites des moteurs de recherche généralistes,
  • La suppression des sites parasites hébergés par les plateformes de blog.

Blue Efficience adapte continuellement ses services grâce à ses investissements continus afin de proposer les solutions les plus complètes et efficaces contre le piratage.

Pratiques pirates sur YouTube

Comment les pirates arrivent à contourner le système de filtrage en amont de YouTube ou pourquoi une vérification manuelle est indispensable?

Introduction

Suite à l’alignement de Dailymotion, qui hébergeait à ses débuts de très nombreuses vidéos pirates, YouTube a porté un grand coup au piratage sur sa plateforme en créant l’outil de filtrage Content ID fonctionnant avec un système de fingerprinting. Là où auparavant tout un chacun pouvait mettre en ligne de manière illicite des contenus audiovisuels en intégralité, aujourd’hui l’outil Content ID les détecte et les bloque avant même leur mise en ligne. Une telle action est pilotée par les ayants-droit ou leurs mandataires, qui permettent au contenu d’être repéré par Content ID après création de son empreinte.

Malgré l’efficacité incontestable de l’outil Content ID pour les contenus “non entravés” et même de qualité relativement basse, les robots ne remplaceront jamais la main de l’homme. Le robot Content ID ne permet en effet pas d’identifier les contenus qui ont été habilement déformés par les pirates afin de passer entre les mailles du filet Content ID. Ces techniques de biaisement sont rendues possibles car Content ID fonctionne sur un système automatisé de reconnaissance par comparaison d’empreintes numériques.

Il est constaté que de nombreux ayants-droit se reposent avec confiance sur le système Content ID et oublient la nécessité de maintenir une veille manuelle active.

Ainsi, YouTube héberge actuellement des milliers de films dont la mise en ligne n’a été aucunement approuvée par leurs auteurs. Mais quel intérêt les pirates y trouvent-ils donc ? Les pirates qui mettent ces oeuvres en ligne le font en grande partie pour pouvoir monétiser ces vidéos : en effet, les revenus publicitaires liés à ces oeuvres qui ne leur appartiennent pas sont la principale motivation des pirates.

Il existe de nombreuses techniques permettant à un contenu mis en ligne illégalement de ne pas “se faire attraper” par Content ID ; d’autant plus depuis que YouTube a rajouté des fonctionnalités permettant de rétablir un rythme normal de lecture. Évoquons ces techniques utilisées par les pirates qui regorgent chaque fois plus d’ingéniosité.

La protection selon Blue Efficience

Blue Efficience propose un service de protection complet qui intègre notamment le traitement des plateformes U.G.C. telles que YouTube et Dailymotion.

Contre l’exploitation non autorisée de leurs oeuvres sur les U.G.C., Blue Efficience propose aux ayants-droit un service à deux niveaux :

  1. La création et la gestion des empreintes numériques des oeuvres afin de permettre le filtrage en amont de la plupart des vidéos pirates,
  2. La recherche manuelle continue des oeuvres sur les plateformes afin de retirer les vidéos qui n’auraient pas été filtrées par les systèmes automatisés.

Pour en savoir plus sur le service de protection de Blue Efficience :
http://www.blue-efficience.com/fr/services-blue/protection/protection-integrale.html

 

Les techniques pirates de contournement

Ovale semi-opaque au centre de l’image

Cette transformation consiste à faire créer un ovale opaque au coeur de l’image. Sur cette vidéo, le pirate a placé 8 publicités, dont la présence se manifeste par des petits traits de couleur jaune.

Halo noir et flou autour de l’image

Ici, la transformation consiste en un halo noir contournant l’image et maintenu tout au long du film. Le pirate a placé 4 publicités dans sa vidéo.

Rétrécissement de l’image et blanchissement de la colonne centrale

Dans ces trois exemples, la vidéo a été rétrécie et le pirate a mis en place un cadre noir épais autour de la vidéo, couplé à un blanchissement au centre de l’image qui semble avoir la forme d’une colonne centrale.

Rétrécissement et rotation

Ci-dessus, la vidéo a fait l’objet d’un agrandissement et d’une rotation vers la droite : quelle ingéniosité, très probablement couplée à un manque de confort de lecture. On remarque aussi que la vidéo fait l’objet de six coupures publicitaires placées irrégulièrement par le pirate.

Zone d’ombre et luminosité rétro

Des zones d’ombre ainsi qu’une luminosité particulière ont été insérés dans cette vidéo. Le pirate a également voulu générer des revenus publicitaires en plaçant sept coupures publicitaires.

Rétrécissement et encadrement par des fractales

Ici, le rétrécissement du film est encore plus manifeste, et le cadre a été rempli avec des figures fractales.

Aplatissement horizontal

L’image a ici été légèrement coupée et aplatie.

Aplatissement vertical

En l’espèce, l’aplatissement est de type vertical au lieu d’être horizontal.

Rognage

Dans cette illustration, l’image a été rognée : le visionnage devient fort désagréable.

Rétrécissement simple “droité”

Ici, on fait face à une image qui a été rognée, rétrécie et placée en bas de l’écran à droite, accompagnée d’un cadre dont le fond d’écran représente un zoom de l’image même.

Faux cadre YouTube intégré

Ne craignez rien, vous ne voyez pas double : il s’agit réellement d’un faux cadre YouTube flouté intégré dans la vidéo.

Nous pourrions lui décerner la palme du comble et de l’ingéniosité.

Modification de la vitesse de lecture des vidéos

YouTube permet d’augmenter ou de diminuer la vitesse de lecture des vidéos depuis les options de son player. Cette fonctionnalité d’accélération et de décélération permet ainsi aux pirates de mettre en ligne une vidéo qui a été ralentie, pour laquelle tout spectateur pourra aisément rétablir la bonne vitesse de lecture.

Rétrécissement gauche, arrière plan et intégration de liens

Etape 1:

retrecissement + integration message + arriere plan - Everest

Etape 2:

screenshot-www.youtube.com-2017-11-22-13-07-46-162

Dans ce cas-ci l’image a été rétrécie et encadrée par un arrière plan lumineux. Le pirate a également ajouté des liens texte pour pousser à l’inscription, mais en cliquant sur la croix à droite de chaque lien (comme ci-avant en étape 2) on peut avoir accès au film sans être pollué par ces liens.

De cette façon, la vidéo échappe au robot YouTube Content ID.

Rétrécissement et rognage droite, intégration sur arrière plan salon de biais

screenshot-www.youtube.com-2017-11-22-12-40-54-973

Le film, ici, a été rétréci, rogné et intégré de profil dans l’arrière plan qui semble être un salon.

Ce type de vidéo donne une impression de regarder le film depuis son propre salon. On voit ici une amélioration au niveau de l’image de la part des pirates. Grâce à cette intégration la vidéo passe également à travers les mailles du filet.  

 

 

 

 

 

Le fingerprinting est une technique de réalisation d’empreintes numériques de contenus vidéo et audio. La comparaison d’empreinte permet de détecter des similitudes entre vidéos et ainsi d’engager des actions automatisées telles que le filtrage.

U.G.C. pour User Generated Content

Copyright – Blue Efficience 2017